Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Click and Play

    Vive les non-anniversaires!

    Pin it!

    A raconter des cagades (fadaises si vous préférez), j'ai vieilli en une note! J'ai 43 bien sonnés et non 50 ans, une invention de mes collègues masculins! Mais vous ne vous êtes pas laissés berner, n'est-ce pas?

    Pendant que le poulet sauce paprika/thym/basilic brûle dans ses patates, mon cerveau assimile lentement la nécessité de prendre congé pour la semaine. Pour une immersion rapide, j'opte pour la rediffusion des "Chroniques de Riddick (2): Dark Fury". Vautrée sur le canapé devant la TNT, je ne perdrai ni une miette des moelleux kinder chocolat, ni une goutte d'infusion aux plantes.

    Vous avez le droit de rigoler quand la gonflette du héros cache les décors numériques à gros budget. Vous pouvez vous apitoyer sur la fantastique platittude du scénar (Vin Diesel n'est pas mon steack, à bon entendeur...). En vraie fan de science-fiction, je ne bouderai pas le plaisir de bien commencer ces wacances!

    C'était sans compter sur les commentaires de lui, justifiés certes, mais désobligeants au bout de 30 minutes de film. Notre dispute a cessé quand j'ai exprimé le souhait de partager ce nanar avec Tétouille. VDM

    Lien permanent Catégories : la vie crue 1 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Click and Play

    Outback

    Pin it!

    Les vastes étendues loin de toute civilisation me terrorisent. Je ne comprends pas que les hommes se mesurent aux océans, aux sommets, aux déserts...

    piegenuptial.jpgQuand Nick vend sa petite vie de journaleux américain pour traverser le bush australien, je soupire à la pensée que le roman "Piège nuptial" de Douglas Kennedy débute avec fadeur. Surprise! Le guet-apens tendu par une bouseuse indigène pour se marier un blanc-bec amerloque se révèle plus sanguinolent qu'un bouquin de Stephen King (dont l'écriture m'horripile). La viande de kangourou pourrit avec la vermine locale.

    Le soir où je referme ce livre lu en 2 jours,  Arte diffuse un film relatant la marche forcée des aborigènes dans l'outback pour échapper à la colonisation britannique. La liberté d'être soi serait la première aspiration de l'individu à la conquête de sa dignité. Est-ce là que les hommes puisent la rage de vaincre l'inimaginable? Je jouis d'un trop grand confort de vie pour me prononcer.

    Avant que je ne parle à nouveau de l'écrivain Douglas Kennedy, j'aurai lu son dernier roman "Quitter le monde".

    P.S: Piège nuptial est la nouvelle traduction de la réédition française, le titre d'origine étant Cul-de-sac.

    Lien permanent Catégories : lire/voir/écouter 4 commentaires Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Click and Play

    Tout à l'envers!

    Pin it!

    Une semaine après la reprise, j'ai l'impression d'avoir bossé autant qu'en un mois. Ces journées longues me laissent juste le temps de taper cette note toute POURRIE qui ne cesse d'ENFLER!

    Tétouille et moi roulons d'une salle d'attente à l'autre, lui prenant son mal en patience, moi agitée de tics nerveux. Je viens d'apprendre que depuis 3 ans, je ne prends aucun médoc à la bonne heure, dans le bon ordre, selon les lois de la chimie. Cher Doc s'est plusieurs fois excusé pour ne pas m'avoir affranchie (sourires). On n'en meurt pas, les analyses biologiques sont juste faussées (re-sourires).

    J'ai eu 50 ans hier. Les collègues ont décidé que c'est mon anniversaire, parce que je leur ai offert croissants et pains au chocolat. Je vous adore les gars! Quand j'arrive bonne dernière à l'usine, les mecs me bâchent comme des blondes par la racine.

    La direction émet des chartes de bonne conduite à tout va, comme "De la bonne utilisation du web au bureau". C'est dingue comme l'action d'interdire éveille l'esprit de contradiction, entre grève du zèle et sabotage en règle.

    Avec ma petite disponiblité et les caprices de ma connexion, je bloggue à saute-mouton. Je veux sortir 2 technotes du frigo et laisser un comm' à chacun! Quelle frustration, vous me manquez!

    Je suis contente d'être en congés mardi prochain, la rentrée scolaire se fait jeudi. Tétouille et moi marquerons ses fournitures scolaires mercredi. On aura tout le temps de se raconter des bêtises, de zieuter des dessins allumés et de déjeuner au Flunch.

    Mon roman de chevet "Une question d'attitude" est à chier. Cela reste un luxe de se prendre la tête autant que l'héroïne détective, juste pour se demander si l'on doit avouer ses sentiments au petit jeune que l'on croit aimer.

    Fin de la pause, la course de fond reprend. Pas question de mollir. Bisous et à très vite.

    Noir Désir - Je suis un Homme pressé

    Contrairement aux mags féminins, il y a du mouvement et de nouvelles tendances ici. Bienvenue dans mon coin à Multi-sourires, Lili, Jules, ainsi qu'aux bloggueurs qui  n'hésitent pas à commenter au passage. Merci!

    Lien permanent Catégories : folie ordinaire 7 commentaires Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...