Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Avec mon 'ti panier, z'avais l'air d'une pomme...

    Pin it!

    164.PNGTout le mondre prend son inspiration et pousse un profond OUF de soulagement... Oui, Kielut veut profiter de sa vie après avoir bossée comme une forcenée! Je prépare la passation de pouvoir pour que l'asso s'empare de son blog fin oct 2010.

    J'ai dispensé ma première formation logicielle haut la main, même si je dois envoyer aux stagiaires un support écrit démodé pour rassurer un cadre supérieur académique. Moi, je leur aurais offert une clope ou un arbre maqique, faut étonner!

    Je vais me récompenser avec une descente shopping 45 minutes chrono en centre ville, bouquins au lit et dodo à volonté. Pourquoi pas une virée en mag d'usine pour du chocolat suisse Klauss et des Sweet Kiss d'Haribo (douceurs et damnations).

    Faut quand même que j'étende ma culture Pokémon au cas où un recruteur s'avoue barjot du jeu de cartes. Vaya con dios !

  • Don't be straight, soyez open!

    Pin it!

    11778.PNGBesoins ou bonnes causes, j'échange actuellement avec des groupes sociaux variés.

    Il y a les invités à l'anniversaire de Tétouille, certains immobilisés à des kilomètres par les cendres islandaises, d'autres devant privilégier les activités de leurs parents.

    Les collègues de boulot se demandent toujours pourquoi je leur offre des friandises sans raison. J'imagine qu'un peu de sucre adoucit les moeurs en temps de restructuration. Plutôt sourire que donner cette réponse.

    Je pense à l'association de devenus sourds avec qui je communique mieux par écrit. Aucun ne capte ma voix, excepté mon rire. Quelle étrange situation que de parler dans le vide, seule à se comprendre.

    Je ressens un peu la même chose durant un cours d'anglais par téléphone. Bien que la gentille prof dialogue à mon rythme, je perds 40% de la conversation, je bredouille même les formules de politesse.

    J'ai sollicité l'appui de quelques cadres pour faire évoluer mon poste. Belle ou pas, reste la famille dont je ne sais trop quoi faire quand elle sait toujours ce que je dois faire pour tous.

    Passer d'un groupe à l'autre sans transition, ou presque, puise beaucoup d'énergie en moi qui aime observer de mon coin à l'abri du monde. Je m'expose et m'investis, j'en suis pertubée à me sentir fièvreuse.

  • Culturxprss: 1 roman, 1 tvsérie

    Pin it!

    legerpassagevide.jpegDe lui, je ne connais que ce que Nicolas Rey raconte dans son dernier roman. On dit que le bouquin ne se vend pas bien, il est vrai qu'il est mal placé dans le rayon Littérature d'hyper. Il paraît que l'auteur traverse une mauvaise passe, c'est la vie.

    C'est qui est sûr, c'est que je garde "Un léger passage à vide" dans mes classiques. J'ai renoué avec la lecture rapide grâce à cette autobiographie de l'instant T. Plus, j'y ai entendu les mots qui parlent de la déchéance et du possible retour à la normale. Quelque part, je ne sens plus la nécessité d'en parler puisque d'autres s'exécutent avec talent.

    callgirldiary.jpegD'elle, je sais ce qu'en dit Pico dans Labouata: La série à voir: Secret Diary of A Call Girl. Pico est mon indic de confiance pour ce qui touche aux tvséries et films décalés.

    Quelle surprise donc de voir un épisode à une heure tardive sur M6! Ames pensantes s'abstenir, cette série british sert de la comédie cocasse et narquoise. J'ai résolument rigolé devant cette poule de luxe qui accourt dépanner sa copine qui a ses règles le soir où un client commande une partie à 3. Le beauf débarque dans la chambre d'hôtel, rouflaquettes pan, moustaches pan et micro slip léopard cul cul. Dur d'emballer le morceau sans fou rire...

    Plus hallucinante la vie banale que mène cette fille de joie. Un peu comme au pays de Candy, son coeur balance entre fleur bleue et jambes en l'air. Juste une erreur de programmation par M6, la série pourrait se voir dès 22h30 car la prostitution n'est que prétexte à cette bonne grosse farce.

  • Petits bonheurs #7

    Pin it!

    class action suit.jpeg7, voilà un bon chiffre pour reprendre le fil des petits bonheurs. Fin de semaine plus calme qu'en début.

    Pour la première formation logicielle que je vais dispenser dans la boîte, j'ai réuni les conditions nécessaires pour qu'elle se déroule bien. Je dispose d'une salle claire et aérée, à proximité des toilettes, des distributeurs de boissons et de la zone fumeurs. En une semaine, la RH a mis en place des cours d'anglais par téléphone pour que je dialogue avec le chef de zone Europe de l'Est/Asie et le nouveau manager de la filiale polonaise. L'assistante de Superboss m'a appris à remplir une note de frais pour que la compta rembourse les boissons que j'achèterai. Un détail m'échappe peut-être, mais je suis fière de moi sur ce coup là.

    • J'ai demandé un jour d'arrêt maladie avant de craquer au boulot. D'habitude, c'est marche ou crève...
    • Presque chaque jour de la semaine joue sa série TV. Lundi Ugly Betty, mercredi True blood, jeudi Heroes, dimanche Les Experts Las Vegas.
    • J'ai mangé plein de brownies, du Kinder basique au raffiné avec sauce chocolat et crème anglaise, en passant par la boulangerie.
    • J'ai lu d'un trait "Le Magasin des Suicides" de Jean Teulé, l'ai prêté à ma mère puis laissé à Tétouille qui avait commencé le bouquin en cachette.
    • L'association m'a chaleureusement remerciée pour le blog que je lui ai livré. C'est le début d'une nouvelle aventure...
  • Calme, luxe & voluptés

    Pin it!

    woman_jewellery_box.pngC'est ainsi que je désire ma vie. Dans ces jours agités où je ne peux que m'avouer incapable de réserver une salle de réunion par intranet, de prendre rendez-vous pour des cours d'anglais par téléphone ou de soigner mon fils opéré sans ressentir des palpitations...

    Ce n'est qu'affaire de temps, je vous l'accorde. En attendant, je rêve de french manucure sur ongles rongés (oui, elle existe!), de beurre extra-riche pour peau de crocodile et de points noirs éradiqués avant qu'ils ne deviennent poils au nez!

    Vautrée dans du velours, je lirai tous ces bouquins qui me tendent les pages, je visionnerai toutes ces séries dont je joue la machiavélique héroïne, j'écouterai toutes ces voix qui chantent mes états d'âme.

    Je n'imaginerai que le petit déjeuner que je chéris à tout repas de la journée. Parfois, un apéritif dînatoire satisfera mon penchant viandard... Bon sang, hors de question de manquer le tête-à-tête avec Bill Compton dès 22h30 !