Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Fan de Pipeletteman

    Pin it!

    thumbnailCAICV7C2.jpgCet été, mon chroniqueur préféré a pris des vacances. Courtes. Je me suis donc délectée de ses billets sans interruption impromptue.

    Comment dire ? Jules bloggue comme on papote, il prend des photos avec ses appareils de pro, il en a dans la tête sans le montrer (peut-être demander à Rosalie...).

    Bref, Jules raconte mieux qu'un documentaire 3D. Il fait d'une photo une recette de cuisine, un style vestimentaire, un grand huit ou un portrait people.

    Je croyais avoir tout vu dans Überpartout, que ne voilà une "note sexe"! J'y découvre que Daniel Craig a une petite bite (ah) | Überparisians | #JulesUberPartout Rikiki pour l'acteur, rigolo commenté par Jüles.

    Les pages d'un mag féminin ne me font pas autant marrer.

    • Quand je lis la rubrique food, j'ai l'impression d'avoir un petit pois dans la tête.
    • On y trouve des solutions à tout, mais comment peut-on avoir tant de problèmes ?
    • Impossible de fantasmer sur des fringues, des cosmétiques, des accessoires hors de prix.

    Une admiratrice se doit de demander un précieux conseil à son idole. J'ai acheté de la crème remodelante contre les poignées d'amour. Le principe actif serait la "mobilisation des graisses" abdominales.

    Où vont-elles, comment se déplacent-elles ? Jules stp, peux-tu expliquer ?

  • Jacuzzi sanglant

    Pin it!

    thumbnailCAND0KAU.jpgJe barbotais dans la rivière, jouant à lutter contre le courant. Tétouille jetait des poignées d'algues pleines de vase en braillant "Je suis Super-Ultra-Megaman !" (?) Tout d'un coup, j'ai remarqué que nous étions bien seuls au bord de l'eau.

    Je me suis sentie encore plus petite, dominée par les montagnes de l'Ardèche. Pendant quelques secondes, je me suis fait un film qui pourrait s'intituler "La colline a 4 yeux !" (film de W. Craven, papa de Freddy). Je guettais les rôdeurs en chasse de chair fraîche sur "La route"(roman de C. McCarthy).

    Eh oh kielut, c'est l'été ! Trop de séries criminologiques et de films d'horreur nuisent gravement à ta santé mentale. Le pire qui puisse arriver, c'est que le gamin t'emballe dans un bain de boue ou que tu avales des alevins à l'insu de ton plein gré.

    L'eau froide m'a rendu la raison. Allongée dans ses remous, j'ai contemplé le ciel bleu. Pour le titre de la note, on repassera.

  • Lafoune & Lacouyère

    Pin it!

    q8997513383_993.jpgEn fait, on dit "travailler avec la bite et le couteau" ou bouts de ficelle. Comme je ne porte ni l'une, ni l'autre, j'ai adapté l'expression.

    Rien ne change au bureau. Les derniers migrants de la première vague de délocalisation sont sur le départ volontaire. Cela ne me touche pas car j'ai du boulot enfin intéressant, genre "Comment produire sans un rond... une démo pour logiciel ?". Le challenge se décline à l'envi.

    Ce qui m'embête, c'est que mon collègue qu'on nommera Mr. Patate, ronfle derrière ses écrans plats toute la sainte journée. Le contexte n'est certes guère motivant, mais il a aggravé son cas en investissant un fauteuil ergonomique abandonné par un migrant.

    Mr. Patate s'endort sur son bedon dès que son fessou se câle dans le siège. Il respire bruyamment, alors j'ai enfoncé les boules Quiès. Le plus gênant n'est pas que les bureaux voisins soient au courant de son inactivité régulière, mais qu'il me demande si ces sommeils professionnels peuvent servir de motif de licenciement.

    Il est temps qu'il se pose la question, même en rêve. On peut imaginer qu'il s'économise pour atteindre la retraite, mais c'est cher payé le 1/4h de dodo, même avec un petit salaire. Comment fait-il pour pioncer dans le bruit des machines en test, des ventilateurs d'ordinateurs et de mon agitation continue ?

    Méfie-toi Mr Patate. La vie est dure, mon p'tit gars ! Cliquez ici pour chanter avec moi so_o.gif!!

  • Du bon usage de la routine

    Pin it!

    Making_Tea_by_blazerazgriz.jpgLa reprise est une vraie rentrée avec ses énervements de tous poils qui grattent le bénéfice des vacances. Parallèlement, je lis que Le "multitasking" rend idiot - Mode(s) d'emploi, tendances, conseils et actus sur le monde du travail. En résumé, je ne dois pas répondre à un appel en avalant un crème devant le mail à envoyer en urgence. Voilà comment je creuse ma tombe au quotidien.

    Gueuler pour s'affirmer au volant, ranger à en perdre la tête, à la poubelle la paperasse à moitié remplie... J'ai traîné du blog car le blackberry tout neuf accaparaît ma curiosité. De plus, il m'est humainement impossible de surfer entre trois écrans (pc/mac/mobile).

    Je retombe dans les travers à peine de retour en ville. Il devient urgent de cloisonner mes activités. Le train-train, c'est trop confortable: quelques bonnes habitudes et un tas de manies. Pas de revue de blogs le matin, plus de consultation frénétique sur téléphone, un bouquin à la place d'une série américaine.

    Et la consommation, je vous dis pas. Je veux tout, le frigo est vide (mon cerveau aussi), faut n'importe quoi. Je me mets en quête d'un cosmétique boostant l'éclat de mon teint dont je signe le déclin à coups de malbouffe et de méchant sommeil. Faut que j'arrête de pleurer que c'est la faute au boulot (pas que...).

    J'ai envie de faire de beaux vieux os. Merci SeeMee.