Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Go with the flow using Potter's wand

    Pin it!

    14395.jpgSumie m'a demandé si les cours d'anglais par téléphone permettent d'améliorer son niveau linguistique.
    Sans aucun doute, d'autant que j'ai conversé avec une prof sympa à raison d'une 1/2 heure par cours, au bureau.
    Lisa propose de discuter du quotidien ou de l'actualité plutôt que de sujets d'entreprise, type "Présenter le budget fonctionnel de votre service" (jmf).

    En riant avec elle de tout de rien, j'ai constaté combien nos vies de femme sont différentes. Elle m'a fait remarquer que je n'avais de cesse de régler des affaires courantes, au point parfois d'oublier le cours.
    Elle m'a régulièrement répété qu'on n'a rien d'un robot, qu'on a le droit à l'erreur, qu'il est essentiel de prendre du temps pour soi.

    Je me suis rendue à l'évidence. Aspirée dans la spirale ménagère,

    • je ne vois plus mes copines à cause de nos plannings de folles furieuses.
    • je ne me confie pas car rien de plus chiant que la vie au foyer et les emmerdes de boulot.
    • je ne sors plus car je ne fais que dormir durant mon temps libre.
    • j'aboie après mes proches, c'est facile de leur reprocher mes frustations.

    Il est où l'anglais dans tout ça? En racontant mes 'tites misères, je me suis laissée aller à parler à bâtons rompus, ça fait toute la différence.
    Il n'était pas prévu que la prof intervienne en tant que lifecoach, mais c'est tant mieux parce que j'avais besoin de soutien.
    Lisa et moi avons convenu que chaque semaine compterait un "Lisa day" pendant lequel je ferai ce qui me plaît.

    Les cours d'anglais sont finis depuis quelques jours. J'ai plus ou moins pigé que je ne dois anticiper qu'un jour à la fois, que les corvées du soir m'empêchent de suivre à fond les devoirs de Tétouille et de faire du bon manger. Et surtout quand je me dis "J'ai pas envie", je le fais pas et voilà!

  • Interlude dérisoire

    Pin it!

    En relisant la note ci-dessous, j'ai ri à l'intérieur de moi parce qu'elle ne donne pas envie. Je vous assure que les produits ou les manifestations cités dans la note "De la culture" me plaisent.

    Certes, je ne travaillerai pas comme critique en quelque domaine que ce soit. Ma vision des choses que je qualifie "d'inversée" lisse le feeling ou l'émotion, au choix. Par exemple,

    • je peux porter haut et bas à l'envers, sans gêne la journée durant.
    • si un SDF demande une pièce, je réponds poliment "Non, merci".
    • quand on dit que je suis d'apparence agréable, je m'exclame "Ah bon ?"
    • je reste la dernière informée sur les évènements dans ma boîte/ville.
    • j'oublie chaque jour où j'ai garé ma voiture sur le parking de la boîte.

    J'aime bien cette attitude farfelue en retrait du monde, elle me sauve quand je développe des résistances au changement ou que je me souviens de ce long voyage avec Tétouille. Coucou Marie Brebis.

  • De la culture (bordel ?)

    Pin it!

    Les nourritures de l'âme n'abondent guère dans mon fourre-tout. Une fois n'est pas coutume, voici des suggestions qui peuvent inspirer.

    rsb10.gifLectures en cours

    Une odeur de gingembre (sous la table de chevet)
    Une jeune Ecossaise de bonne famille part en Chine rejoindre son futur époux anglais.
    L'épisode marquant pour l'instant reste le moment où l'héroïne quitte enfin son corset qui la fait suer au propre comme au figuré.

    Petite anthologie de la poésie amoureuse (dans le sac en bandoulière)
    A la recherche d'un cadeau pour jeunes mariés, j'ai gardé ce mini-recueil plein de toutes sortes d'amours, à moins de 3 euros.

    Coucher avec elle, Robert Desnos (Fortunes, Gallimard 1942)

    Coucher avec elle
    Pour le sommeil côte à côte
    Pour les rêves parallèles
    Pour la double respiration

    Coucher avec elle

    Pour l’ombre unique et surprenante
    Pour la même chaleur
    Pour la même solitude

    Coucher avec elle
    Pour l’aurore partagée
    Pour le minuit identique
    Pour les mêmes fantômes

    Coucher coucher avec elle

    Pour l’amour absolu
    Pour le vice, pour le vice
    Pour les baisers de toute espèce

    Coucher avec elle
    Pour un naufrage ineffable
    Pour se prouver et prouver vraiment
    Que jamais n’a pesé sur l'âme et le corps des amants
    Le mensonge d’une tache originelle

    rsb10.gifMusiques à venir

    J'ai écouté plusieurs MySpace sans émotion (Electro Deluxe, Aloe Blacc, Coco Rosie, Cocoon, Jayce Everett, Florrie). Retour aux valeurs sûres.

    Visitez ce petit bijou de site OqueStrada * Tasca Beat * 2010 * English *

    rsb10.gifSéries TNT de l'été français 2010

    Des 1000 et des 100 passent, 2 fois plutôt q'une, sur le petit écran. Le génie d'une série reste qu'elle s'oublie avant le générique de fin, inutile de dérouler le synopsis.

    "Men in Trees - Leçons de séduction" A Elmo, village d'Alaska, chaque forestier cache sous les carreaux de chemise un coeur gros qui n'attend que sa promise.

    "Dirty Sexy Money" Grandeurs et décadences de la dynastie Dahrling fondée sur le pouvoir, les milliards et l'ignorance des sentiments.

    Qui m'offrira ces intégrales DVD (que personne ne s'esclaffe!) ?

    • Alf
    • Galaktif football
    • Malcolm
    • Gilmore Girls

    rsb10.gifExpo qui me donnent envie d'aller voir

    La photographe Olivia Bell propose ses photos-calendriers en téléchargement libre.

    rsb10.gifConseillers culturels

    Eviter le mag MilK

  • Résistances au Changement

    Pin it!

    Peu de blog car diverses obligations avalent le temps, ce mental et ma force. Inutile de parler du mal que l'on se donne pour mettre du sens dans le quotidien. A venir en semaine

    • 3 ultimes cours d'anglais par téléphone
    • derniers arrangements pour que Tétouille joue au foot 2 fois/semaine
    • lots en tous genres (médoc, aspirateur, kdo de niversaire pour un petit pote à lui...)

    Le calme ne s'annonce pas seul, 2h de shopping me sont offertes par un bon d'achat retrouvé dans une trousse de premiers secours (?) Une fois acquis, le changement appartient à la routine.

  • Ce fut un long voyage...

    Pin it!

    Ardèche_été10.jpg... que nous referons autrement, s'il en est.

    Taxi, TER, RATP, CORAIL, auto puis interlude familial, avant d'avaler des kilomètres jusqu'en Ardèche.

    J'ai engueulé (une fois encore) un Parigot qui resquillait le métro pour atterrir les 2 pieds sur nos bagages.

    J'ai détesté nous voir déambuler avec ces sacs encombrants, toi traînant le tien bravement.

    Nous avons dégusté de grosses Léonidasses réconfortantes avant de nous cogner la gare de Lyon égarée.

    La peur de te perdre dans la foule ne m'a pas quittée une seconde. Je n'ai pas aimé ce voyage, mais nous sommes arrivés ensemble à destination.

    Quand j'y repense, les larmes coulent...