Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Incolore Inodore

    Pin it!

    large__1242160661.jpgC'est l'impression que laisse cette semaine en bord de Manche. Etrange de revenir chez soi, (presque) comme si on n'en était jamais parti. On pourrait chercher un tas de raisons qui ne changeront rien à ce manque de saveur.

    Pensées furtives. Pas de soleil, pas de barbecue, pas d'été.

    Beaucoup de femmes s'habillent en rayures Little Marcel ou portent un sacoche de la marque. Je suis contente que celles de ma besace se cachent dans la doublure. Plus discret, moins has been. Par contre, aucune n'avait une manucure bleue comme la mienne.

    Je roule beaucoup sur les bons d'achat, tickets-resto et chèques-vacances préférés par l'employeur, comparés aux primes imposables. Cette monnaie papier a de très beaux jours devant elle, parce que la punition fiscale, c'est maintenant.

    Quand je peux, je délègue. Courses, ménage, dernièrement fournitures scolaires. La cuisine aussi. C'est facile de cuire des nouilles ou de touiller de la pâte à gâteau. Autant savourer une Pastabox ou un Trésor de mamie, aussi bon et moins cher que chez un traiteur.

    Définitivement, je n'aime pas les expressions "repartir de zéro", "commencer une nouvelle vie", ou "faire table rase du passé". On peut s'efforcer de ne pas répéter certanes erreurs, assumer parfois les conséquences de nos actes, mais chaque choix est en rapport direct avec notre histoire et notre vécu.

    photo credit: Wendy Copley via photo pin cc

  • Doucement la journée...

    Pin it!

    large__2765153447.jpgAvant, j'appelais ça, la préparation psychologique. Vous savez, la semaine juste avant les vacances, pendant laquelle on lève le pied. C'est censé aider à décompresser progressivement pour éviter le coup de mou pour cause de non-travail. J'avoue, ça ne marche pas pour moi.

    Ce début d'été, j'ai gardé le lit presque 2 semaines, repris le travail durant 5heures, puis suis partie en congés l'esprit clair. J'ai réglé des tas de trucs domestiques, mais le véritable exploit est de m'être fait couper les cheveux. Ma tronche sur photo d'identité se fanait.

    Le résultat me plaît, je joue ma mignonne, je vous dis pas quand j'aurai appliqué l'encre orangée sur les lèvres et le bleu piscine sur mes ongles. Faut quand même que je me force à dormir la nuit pour garder le teint frais, sinon je lis le tome I du Sorceleur.

    Samedi après-midi, on part à Cayeux-sur-Mer. 4heures d'autoroute plane, la plage de  l'autre côté de la route, aucune assurance de chaleur. Tout le monde crie qu'on est tarés d'aller dans le Nord. J'ai envie de marcher pieds nus dans l'eau de mer, respirer l'air iodé, manger des fruits de mer.

    photo credit: bpmm via photo pin cc