Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

folie ordinaire

  • Click and Play

    Comment pourrir la soirée des autres ?

    Pin it!

    Le spectacle débute vers 20h30.
    A 20h, sortir dégeler la voiture. De 20h15 à 20h35, tourner en centre ville pour la garer. Pendant ce temps, copine atteint sagement son billet. 20h45, s'asseoir la dernière, face à la scène. Pendant toute la performance du comédien, je brûle d'envie de finir ses tirades et je m'inquiète pour mes proches bloqués par la neige IRL.
    Impossible de me détendre, malgré quelques gorgées de champagne.
    Fin de one man show. J"envoie une remarque brute au comédien qui me la rend bien. Je ne suis pas dans la discussion avec copine. Chuis pas sympa. Rentrer est tout ce qui m'intéresse. Je ne m'endors pas avant 3h du mat'.

    J'ai assisté à la dernière date de BenH "Dans le Monde de grands", pour 2017. Son jeu est bon, je me refais son film. Il se montre accessible et promis à une carrière d'acteur. Allez applaudir #BenH, il va devenir bankable...

    espèce de fille

    Lien permanent Catégories : folie ordinaire, lire/voir/écouter 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Click and Play

    Dans l'antre des maux

    Pin it!

    coup de gueule

    Il y a 6 semaines, je me réveillai atteinte d'une paralysie faciale périphérique du côté droit du visage. Selon le médecin tratant, il s'agissait d'une attaque virale, type zona ou herpès. Une névralgie se déclara dans la zone endormie, douloureuse comme une énorme rage de dents.
    Le traitement antiviral et antalgique empoisonna mon fois quatre semaines plus tard. Constatant l'intoxication virulente, doublée d'une infection, le médecin traitant m'adressa aux urgences, pour y passer rapidement des examens.

    Assise plus de 6 heures sous les néons, dans une salle d'attente petite et bruyante, j'ai patienté sans boire, ni manger (rester à jeun pour les examens et prises de sang), fièvreuse et les yeux irrités par une grosse conjonctivite. Quand mon nom fut appelé, je me levai et prise d'un étourdissement, je m'appuyai contre un mur. Un aide-soignant balèse m'interpela "Qu'est-ce qu'elle nous fait la dame ? Qu'est-ce qu'elle fait là ?". Je me suis assise dans la chaise à roulettes qu'il a bien voulu m'avancer, pour être conduite dans une chambre seule. "Bon maintenant, vous arriverez bien à vous déshabiller comme une grande ?"

    J'ai à nouveau attendu un médecin, une heure, deux heures en chemise d'hôpital... J'ai remis mes chaussettes, j'avais un peu froid. Puis j'ai entendu la relève entre les équipes de jour et de nuit. Mon cerveau s'est rallumé : nouveaux soignants, bouche très sèche, plus de batterie de téléphone. J'ai envoyé un sms pour qu'on vienne me chercher, hors de question que je passe la nuit aux urgences. Je me suis rhabillée rapidement, suis sortie de la chambre pour rejoindre mon chauffeur, déjà arrivé. Avec son aide, j'ai rejoint son véhicule avec un sentiment d'immense soulagement.

    Je me suis fait "grondée" par trois personnes qui ont argué que je jouais avec le feu. Normal, j'avais de la fièvre et une conjonctivite. La prochaine fois qu'on me demande de me rendre aux urgences, je prends le temps d'une douche et d'un goûter, j'emporte un thermos de thé vert et un casse-croûte, un coussin et un téléphone gonflés à bloc, de la bonne musique et un gros livre. Ainsi, je serai disposée à attendre que l'on m'ausculte au bout de 6 heures et plus...

    Trois jours après, la fièvre est tombée, la conjonctivite a régressé, reste une réelle crise de foie qui sera prise en charge sur les deux semaines à venir. D'autres affirmeront qu'il s'agit d'inconscience, je suis juste contente d'avoir suivi mon instinct.

    Lien permanent Catégories : folie ordinaire 2 commentaires Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Click and Play

    On a pas (eu) chaud aux fesses, là ?

    Pin it!

    Aucun cri de victoire, juste soulagement et gueule de bois. En attendant les législatives... Voici M. le Président Macron, le jeune vieux qui, pour start-up, obtient la gouvernance de la France sur 5 ans. Je ne me reconnais pas dans son électorat, entrepreneurs et managers en devenir dans le numérique, la comm', les finances...

    Salut au peuple français qui a mené sa petite révolution, éliminant les éléphants des partis, assoiffée de sang frais et de paroles mentholées. Magnifique jeu de politik-réalités... Nous réveillerons-nous, asservis par l'ultra-libéralisme initié par la Loi Travail, privés de chômage, de retraite, de remboursement maladie et... d'emploi ?

    On sait quels seront les dommages collatéraux, si ce gouvernement post-tendance ne donne pas à croire à la population, en mal de dignité. En Pologne, le néo-fascisme défile en ville, mains droites tendues, uniformes noirs en rangs serrés. Cinq ans passent vite, le temps de changer de marque pour un costume neuf...

    14877276966_1559787752.jpg

    photo credit: stavos Suit up via photopin (license)

    Lien permanent Catégories : folie ordinaire 2 commentaires Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...