Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lire/voir/écouter

  • Avec Design Home, décore la maison dans tes rêves...

    Pin it!

    Est-ce parce que je n'ai jamais vraiment aménagé ma demeure, ou parce que cette application Androïd fait passer mon temps, je suis devenue accro à la déco virtuelle d'intérieur en trois semaines.

    Design Home se présente comme tout jeu video, où il faut relever des défis pour passer aux niveaux supérieurs. Le challenge consiste à décorer une pièce (sauf cuisine et salle de bain ?), selon certaines contraintes de couleur, de matière ou de style. Pour acheter les meubles, bibelots, tableaux et plantes vertes à mettre en scène, le joueur a besoin d'argent, qu'il peut sortir de son compte en banque.

    Comme mes poches sont presque vides, je gagne des sous en répondant à des sondages, en passant des pubs nigaudes et en téléchargeant d'autres jeux à lancer ensuite. ERREUR !!! Mon ado m'a prévenue ! A  installer en série et désinstaller des applications sur mon smartphone, je l'ai méchamment secoué. Plus de rotation automatique de l'image, plus de fermeture simultanée de toutes les applications ouvertes, l'écran se fige, la batterie chauffe et se vide à grande vitesse...

    Quand j'ai débuté dans la vie active, je jouais des nuits entières. Cet acharnement m'a conduite à cesser tout jeu video, jusqu'au mois dernier. Je dois élever à nouveau des garde-fous, genre laisser le mobile à la maison, jouer l'après-midi quand les défis et l'argent tombent à l'heure américaine, cesser le jeu quand il n'y a plus rien à dépenser. Et moi, je veux toujours plus d'argent, de pièces à personnaliser, de cadres à suspendre, de plantes à poser !

    A l'heure où on s'inquiète de la confidentialité des données personnelles, j'en offre à toutes sortes de questions qui parfois valorisent

    • le racisme (pourquoi les migrants dans un jeu de déco intérieure ?),
    • le produit d'appel (j'ai marché avec les croquettes pour mes minettes),
    • le conditionnement subliminal (toi aussi, tu aimes Google et Microsoft, pas vrai ?).

    Pas grave, j'obtiens de l'argent pour jouer encore. Au fait, Design Home est-il un jeu intellectuellement enrichissant ? Je ne pense pas. Les décors de chaque joueur sont soumis aux votes de la communauté. Pour gagner un défi, il est recommandé de décorer en noir et blanc ou en tons pastels, voire monochrome, avec des meubles imposants et des tableaux criards. Les goûts et les couleurs à l'américaine ne se discutent pas. Je suppose que certains joueurs n'hésitent pas à sortir la carte bancaire pour présenter la pièce la plus surchargée...

    Allez, au-delà de l'addiction, du chaos technologique et du kitsch US, je me divertis. Je vous laisse, je vais voir si Design Home propose un nouveau défi ! Ce billet n'est ni sponsorisé, ni affilié, sinon je n'arrêterais pas de jouer. Quelques chefs d'oeuvre ci-dessous :

    Chambre à coucher dans une tour de Hong Kong

    espèce de fille

    Loft écolo dans une tour de Londres

    espèce de fille

    Le café façon Friends

    espèce de fille

    Lien permanent Catégories : du style, lire/voir/écouter, webosphere 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Hé la confiance, quand est-ce que tu reviens en moi, que je marche droite, la tête haute ?

    Pin it!

    Certains l'ont compris, ma forme physique n'était pas au mieux, ma vie sentimentale non plus. Je me suis débattue pour sortir de ce que j'ai pris pour une toile d'araignée. Alors que mon corps récupére bien, je ne cessais de pleurer chaque soir l'illusion perdue du grand amour. Vas-y que Google me livre un trop plein d'infos sur les situations de "rupture", "divorce", "infidélité", "reconquête" (ça ressemble à un flyer pour grand marabout). Jusqu'à ce que je tape l'expression "manque de confiance" qui fait monter l'article "Quels sont les symptômes et les conséquences du manque de confiance en soi ?".

    Entre deux sanglots, je reconnais les signes. Je me prends en flagrant manque de confiance, en moi. Cet état d'âme ne date pas d'hier, n'a rien à voir avec qui que ce soit, il est à moi. Grâce à cette évidence, le calme a envahi mon esprit, puis mon corps. Plus de larmes, plus d'agitation. Moi qui croyais avoir affaire uniquement à une grave crise de couple, je me retrouve avec moi-même qui, aveuglée par la croyance de se sentir aimée, n'a jamais su grandir sur des bases personnelles.

    Comme d'habitude, j'ai foncé sur le mauvais objectif, soit la séparation, avant de m'interroger sur la (re)construction de ma personnalité. Comment franchir une telle épreuve, sans un dos large et la tête sur les épaules ? Je ne me précipiterai pas, une fois encore, chez un coach ou un thérapeute pour qu'on me rassure. Je vais prendre le temps de devenir qui je suis. Mon entourage me voit organisée, déterminée, généreuse. Pour l'instant, ces traits de caractère sont produits par les peurs d'échouer et de ne pas être aimée.

    Quand j'ai tenté de reprendre le contrôle, il y a deux mois, je n'avais rien compris. Je sortais, je voyais du monde, rien ne m'intéressait... Après un repli à la maison, j'essaie des activités dont j'ai vraiment envie, pour prendre soin de mon corps et de mon esprit.

    Cette quête n'est pas nouvelle. Elle se rappelle à moi dans les périodes difficiles. L'idée serait de la poursuivre au présent...

    Cette note est dédiée à la Carne dont le courage m'a poussée à l'écrire et la publier. Merci <3

    27459098_385327991878047_6458948084712390574_n.jpg

    Lien permanent Catégories : la vie crue, lire/voir/écouter, webosphere 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Comment pourrir la soirée des autres ?

    Pin it!

    Le spectacle débute vers 20h30.
    A 20h, sortir dégeler la voiture. De 20h15 à 20h35, tourner en centre ville pour la garer. Pendant ce temps, copine atteint sagement son billet. 20h45, s'asseoir la dernière, face à la scène. Pendant toute la performance du comédien, je brûle d'envie de finir ses tirades et je m'inquiète pour mes proches bloqués par la neige IRL.
    Impossible de me détendre, malgré quelques gorgées de champagne.
    Fin de one man show. J"envoie une remarque brute au comédien qui me la rend bien. Je ne suis pas dans la discussion avec copine. Chuis pas sympa. Rentrer est tout ce qui m'intéresse. Je ne m'endors pas avant 3h du mat'.

    J'ai assisté à la dernière date de BenH "Dans le Monde de grands", pour 2017. Son jeu est bon, je me refais son film. Il se montre accessible et promis à une carrière d'acteur. Allez applaudir #BenH, il va devenir bankable...

    espèce de fille

    Lien permanent Catégories : folie ordinaire, lire/voir/écouter 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...