Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ouh la Doll ! - Page 3

  • Blogs neunoeuds

    Pin it!

    réseaux sociaux

    De toutes les illustrations avec lesquelles je me suis acharnée à décrire mon activité sur les réseaux sociaux, celle-ci est la plus juste.
    Autour de ce blog d'origine, gravitent des comptes plus ou moins actifs, discutant parfois dans la même langue. Youtube et Google+ restent confidentiels, pendant que Hellocoton et Pinterest enflent.

    Je croyais me contenter de blogs hautETfort et tumblr, c'était sans compter sur le besoin humain de varier les plaisirs, tout en cloisonnant mes centres d'intérêts.
    Par ailleurs, les réseaux sociaux se multiplient, forçant les visiteurs avides de contenus à se créer encore plus de comptes.

    J'ai décidé de connecter solidement ce blog aux réseaux où je socialise régulièrement. Vas-y que j'ajoute quatre widgets dans la colonne droite, et deux autres dans chaque note. Ce fut si facile que j'eus l'impression de revenir à mes débuts de blogueuse, quand ma curiosité  personnalisait l'apparence du blog jusqu'à piquer les yeux.

    Je vous fais grâce des instructions pour insérer chaque widget, ils ne sont pas parfaits. Dans quelques mois, il est possible que les sites qui m'ont servi à les créer, ferment. C'est la vie du numérique, tout est obsolète, à peine testé. Cela dit, je suis contente du style old school de mon blog principal. Les autres, je n'y touche pas, bidouiller le code HTML ne m'éclate plus.

    Sans conteste, Pinterest est le réseau gagnant, car n'importe quoi se colle par pression d'un bouton. Quand t'as envie de piller les idées des autres, faute d'imagination, y a qu'a épingler sur un tableau d'argent ! Je me tâte concernant Instagram, car les photos sont consultables sans compte. Et je n'ai aucun commentaire à laisser sur les clichés barbiestyle, aussi "inspirants" sont-ils.

    Dans le futur, reste à choisir quels blogs rédiger en anglais, lesquels consacrer à ma collection Barbie, peut-être les mêmes. Les questions de monétisation et d'iinfluence ne me parlent toujours pas, jusqu'ici tout va bien. Bonne semaine !

  • Ma collection Barbie #7 : j'achète !!!

    Pin it!

    Entre nous, c'est plus facile de parler de ma collection que de moi etc. Nous voyons donc, de gauche à droite, de haut en bas :

    espèce de fille

    • une chambre en bois peint, des années 60 avec accessoires, achetée à une jeune maman en recherche d'emploi et son bébé qui fait ses dents
    • une reproduction Mattel de la poupée Francie avec 2 deux tenues d'origine et une troisième compatible, achetée à une collectionneuse parisienne avec qui je reste en contact
    • poupées et accessoires en vrac, achetés à une fillette de douze ans qui cherche de l'argent de poche
    • un pack neuf Mattel de deux tenues Barbie rock punk (!?), acheté aux USA. Un euro moins cher que le même pack en France (presqu'en rupture de stock)
    • un coffret Convention pour les 50 ans de Barbie, contenant une reproduction Mattel de la poupée Becky avec 3 tenues et plein d'accessoires seventies. Gros craquage pour ce jouet luxueux, vendu par une collectionneuse italienne
    • ont été oubliés un manteau ivoire faux cuir Barbie Mattel, de très belle facture, et des lots destinés à la revente

    Ces achats en disent long. Quand je ne vais pas, je m'offre un lot Barbie. D'autres tendances fortes se dégagent :

    1. J'ai un faible pour les poupées Francie et Becky, dont le visage expressif possède des cils implantés et dont les seins sont moins gros. Cela peut faire rire, mais je reproche à Barbie son corps disproportionné (parfois, difficile à habiller) et son air de camion volé, sinon ahuri (moins que le pauvre Ken). Evidemment, mes préférences ont un coût.
    2. Les coups de coeur sont d'ailleurs, les bonnes affaires sont locales. J'achète désormais des poupées d'occasion dans les boutiques de type Emmaüs, moins chères que les vide-greniers et le Bon Coin. Y a plus qu'à nettoyer et customiser, quand j'ai le temps (hum).
    3. Sans investir un minimum, il devient difficile de revendre les surplus. Mattel ratisse large avec ses déclinaisons de Barbie Fashionistas dont la garde-robe grossit de façon exponentielle. Ringardisées, les tenues des années 2000 stagnent dans les cartons... Je peux ouvrir une boutique avec le stock qui encombre la maison.
    4. Quand on collectionne, on ne compte pas ? Pour pouvoir revendre ma collection, je privilégie des jouets classiques qui gardent leur valeur. J'accepte de payer le prix d'une reproduction, non celui d'un original. Par chance, un vrac contient souvent des tenues d'époque. Un gros travail de documentation et d'identification n'attend que moi (hum, hum).
    5. Je manifeste tous les travers d'une collectionneuse ! Pas tout à fait... Je ne me suis pas encore rendue dans une convention à l'étranger. Maintenant que celle de Milan n'est plus, vais-je économiser pour me rendre au Japon ?
  • Ma collection Barbie#6 : vas-tu marcher sur la tête ?

    Pin it!

    jeffrey-campbell-icy.jpg

    Tes mauvaises ventes creusent régulièrement le chiffre d'affaires de Mattel, mais tu inspires encore et toujours collectionneurs et artistes.

    A Paris, tu tiendras la pose au Musée des Arts Décoratifs, section Jouet, puisque le Musée de la Poupée ferme ses portes. Depuis les USA, tu illumineras l'univers telle la création Golden Galaxy qui me fait sentir si petite, en tant que collectionneuse française.

    Pourtant, je poursuis ma quête de miniatures et d'accessoires haut de gamme, en matière de mobilier, de maquillage et de garde-robe pour mes poupées Barbie. Si un cadre marketing chez Mattel me lit...