Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

causette

  • Click and Play

    Une année avec Causette

    Pin it!

    17_couverture.jpg?time=1317660133Je me suis abonnée à Causette parce que j'y ai retrouvé le ton critique et l'ardeur militante de magazines comme Actuel, Nova ou les Inrocks. Ce qui est nouveau pour moi, c'est de lire des articles sur la condition de la femme dans le monde.

    Je me souviens m'être pris la tête avec une collègue de boulot qui estimait que la société française avait beaucoup fait pour ses ménagères. Je lui avais suggéré de comparer le taux de progression des services numériques et celui de la simplification du quotidien d'une salariée. Aïe, aïe, aïe...

    En parcourant Causette, je suppose que je n'ai pas tout à fait tort. Tout reste à (re)faire, des femmes dénoncent et retroussent les manches. Mais j'avais gardé mes oeillères, du genre "ça n'arrive qu'aux autres nanas". Me battre pour un poste, je croyais avoir donné quand j'étais célibataire...

    Jusqu'à ce que la réalité des femmes au travail me rattrappe. Je ne suis ni blonde, ni pleurnicheuse, ni râleuse. J'élève un fils de 11 ans quand d'autres quarantenaires ont des enfants en âge de bosser. Ma santé en dents de scie est la première cause de mon absentéisme.

    Mon évolution professionnelle entre donc en phase descendante. C'est l'homme de la situation qui a ancré mes pieds sur terre et ma tête à l'endroit, en repassant le film des faits. Lui, plus féministe que moi? N'ai-je pas lu des articles développant la nécessité de choisir entre rester quiche ou revendiquer ses droits en tant que femme? Merci Causette.

  • Click and Play

    Je n'ai plus qu'à danser...

    Pin it!

    182_article.jpg?time=1292950361... puisque mes neurones ne comprennent plus rien ! A 14h30, j'étais encore capable de lire quelques articles de Causette. A 16h30, extinction intellectuelle.

    Je lance le HAPPY HOUR 18/12/10 de Bart&Baker et voilà mes dernières ressources gigotant pour apprêter le souper surgelé, étendre le linge de chantier, dégraisser la vaisselle de cantine.

    C'est ensuite mon tour, car mes cheveux sont fâchés. Surtout ne pas me coucher ou je raterai "Il était une fois", le film où le prince charmant te fait pitié.

    Excusez de mon peu de commentaires, j'ai du de mal à penser. A propos de comm', j'ai croisé un tas de trolls sur MSN par M6, pour eux c'est Noël. Ils ont assassiné modérateurs et admin !

    J'ai bu un verre de coke, je mangerai du poisson et demain, je me lèverai intelligente pour une réunion à la première heure. Ouhlala quelle aparté !

    Lien permanent Catégories : du style, lire/voir/écouter 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...