Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

espèce de fille

  • Avec Design Home, décore la maison dans tes rêves...

    Pin it!

    Est-ce parce que je n'ai jamais vraiment aménagé ma demeure, ou parce que cette application Androïd fait passer mon temps, je suis devenue accro à la déco virtuelle d'intérieur en trois semaines.

    Design Home se présente comme tout jeu video, où il faut relever des défis pour passer aux niveaux supérieurs. Le challenge consiste à décorer une pièce (sauf cuisine et salle de bain ?), selon certaines contraintes de couleur, de matière ou de style. Pour acheter les meubles, bibelots, tableaux et plantes vertes à mettre en scène, le joueur a besoin d'argent, qu'il peut sortir de son compte en banque.

    Comme mes poches sont presque vides, je gagne des sous en répondant à des sondages, en passant des pubs nigaudes et en téléchargeant d'autres jeux à lancer ensuite. ERREUR !!! Mon ado m'a prévenue ! A  installer en série et désinstaller des applications sur mon smartphone, je l'ai méchamment secoué. Plus de rotation automatique de l'image, plus de fermeture simultanée de toutes les applications ouvertes, l'écran se fige, la batterie chauffe et se vide à grande vitesse...

    Quand j'ai débuté dans la vie active, je jouais des nuits entières. Cet acharnement m'a conduite à cesser tout jeu video, jusqu'au mois dernier. Je dois élever à nouveau des garde-fous, genre laisser le mobile à la maison, jouer l'après-midi quand les défis et l'argent tombent à l'heure américaine, cesser le jeu quand il n'y a plus rien à dépenser. Et moi, je veux toujours plus d'argent, de pièces à personnaliser, de cadres à suspendre, de plantes à poser !

    A l'heure où on s'inquiète de la confidentialité des données personnelles, j'en offre à toutes sortes de questions qui parfois valorisent

    • le racisme (pourquoi les migrants dans un jeu de déco intérieure ?),
    • le produit d'appel (j'ai marché avec les croquettes pour mes minettes),
    • le conditionnement subliminal (toi aussi, tu aimes Google et Microsoft, pas vrai ?).

    Pas grave, j'obtiens de l'argent pour jouer encore. Au fait, Design Home est-il un jeu intellectuellement enrichissant ? Je ne pense pas. Les décors de chaque joueur sont soumis aux votes de la communauté. Pour gagner un défi, il est recommandé de décorer en noir et blanc ou en tons pastels, voire monochrome, avec des meubles imposants et des tableaux criards. Les goûts et les couleurs à l'américaine ne se discutent pas. Je suppose que certains joueurs n'hésitent pas à sortir la carte bancaire pour présenter la pièce la plus surchargée...

    Allez, au-delà de l'addiction, du chaos technologique et du kitsch US, je me divertis. Je vous laisse, je vais voir si Design Home propose un nouveau défi ! Ce billet n'est ni sponsorisé, ni affilié, sinon je n'arrêterais pas de jouer. Quelques chefs d'oeuvre ci-dessous :

    Chambre à coucher dans une tour de Hong Kong

    espèce de fille

    Loft écolo dans une tour de Londres

    espèce de fille

    Le café façon Friends

    espèce de fille

    Lien permanent Catégories : du style, lire/voir/écouter, webosphere 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Ma collection Barbie #7 : j'achète !!!

    Pin it!

    Entre nous, c'est plus facile de parler de ma collection que de moi etc. Nous voyons donc, de gauche à droite, de haut en bas :

    espèce de fille

    • une chambre en bois peint, des années 60 avec accessoires, achetée à une jeune maman en recherche d'emploi et son bébé qui fait ses dents
    • une reproduction Mattel de la poupée Francie avec 2 deux tenues d'origine et une troisième compatible, achetée à une collectionneuse parisienne avec qui je reste en contact
    • poupées et accessoires en vrac, achetés à une fillette de douze ans qui cherche de l'argent de poche
    • un pack neuf Mattel de deux tenues Barbie rock punk (!?), acheté aux USA. Un euro moins cher que le même pack en France (presqu'en rupture de stock)
    • un coffret Convention pour les 50 ans de Barbie, contenant une reproduction Mattel de la poupée Becky avec 3 tenues et plein d'accessoires seventies. Gros craquage pour ce jouet luxueux, vendu par une collectionneuse italienne
    • ont été oubliés un manteau ivoire faux cuir Barbie Mattel, de très belle facture, et des lots destinés à la revente

    Ces achats en disent long. Quand je ne vais pas, je m'offre un lot Barbie. D'autres tendances fortes se dégagent :

    1. J'ai un faible pour les poupées Francie et Becky, dont le visage expressif possède des cils implantés et dont les seins sont moins gros. Cela peut faire rire, mais je reproche à Barbie son corps disproportionné (parfois, difficile à habiller) et son air de camion volé, sinon ahuri (moins que le pauvre Ken). Evidemment, mes préférences ont un coût.
    2. Les coups de coeur sont d'ailleurs, les bonnes affaires sont locales. J'achète désormais des poupées d'occasion dans les boutiques de type Emmaüs, moins chères que les vide-greniers et le Bon Coin. Y a plus qu'à nettoyer et customiser, quand j'ai le temps (hum).
    3. Sans investir un minimum, il devient difficile de revendre les surplus. Mattel ratisse large avec ses déclinaisons de Barbie Fashionistas dont la garde-robe grossit de façon exponentielle. Ringardisées, les tenues des années 2000 stagnent dans les cartons... Je peux ouvrir une boutique avec le stock qui encombre la maison.
    4. Quand on collectionne, on ne compte pas ? Pour pouvoir revendre ma collection, je privilégie des jouets classiques qui gardent leur valeur. J'accepte de payer le prix d'une reproduction, non celui d'un original. Par chance, un vrac contient souvent des tenues d'époque. Un gros travail de documentation et d'identification n'attend que moi (hum, hum).
    5. Je manifeste tous les travers d'une collectionneuse ! Pas tout à fait... Je ne me suis pas encore rendue dans une convention à l'étranger. Maintenant que celle de Milan n'est plus, vais-je économiser pour me rendre au Japon ?
    Lien permanent Catégories : du style, princesse, webosphere 3 commentaires Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Comment pourrir la soirée des autres ?

    Pin it!

    Le spectacle débute vers 20h30.
    A 20h, sortir dégeler la voiture. De 20h15 à 20h35, tourner en centre ville pour la garer. Pendant ce temps, copine atteint sagement son billet. 20h45, s'asseoir la dernière, face à la scène. Pendant toute la performance du comédien, je brûle d'envie de finir ses tirades et je m'inquiète pour mes proches bloqués par la neige IRL.
    Impossible de me détendre, malgré quelques gorgées de champagne.
    Fin de one man show. J"envoie une remarque brute au comédien qui me la rend bien. Je ne suis pas dans la discussion avec copine. Chuis pas sympa. Rentrer est tout ce qui m'intéresse. Je ne m'endors pas avant 3h du mat'.

    J'ai assisté à la dernière date de BenH "Dans le Monde de grands", pour 2017. Son jeu est bon, je me refais son film. Il se montre accessible et promis à une carrière d'acteur. Allez applaudir #BenH, il va devenir bankable...

    espèce de fille

    Lien permanent Catégories : folie ordinaire, lire/voir/écouter 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...