Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

un coin presqu'à l'abri du monde

  • Click and Play

    Revamping my diary

    Pin it!

    14561.JPGDès que mon esprit passe au-dessus du boulot, je rhabille le blog. Bien que son aspect piquait un peu les yeux, je ne voulais aucune red&co fastidieuse. Fin du fouillis, moins de couleurs et toujours rétro, façon vieille carte postale.

    Tout en respectant les teintes d'origine, j'ai remplacé les ornements par une simple tasse de thé et l'arrière-plan coloré pour un fond uni. Après recadrage et agencement de ses éléments, la présentation de la colonne droite me rend fière.

    L'autre avantage est que, quand mon FAI réduit mon débit nomade, je n'attends plus que le blog s'affiche laborieusement. Il a repris une taille normale, après suppression des fichiers devenus inutiles suite au lifting. Il serait bienvenu de réécrire la feuille CSS, pas envie.

    Ce nettoyage express avec résultat garanti regonfle ma créativité. Pourquoi n'ai-je pas réagi plus vite? Rien n'existe quand j'ai la tête dans le guidon pro. Je dois remettre le travail à sa place dans ma vie.

    Merci aux sites marchands d'avoir aidé l'acheteuse compulsive que je suis à tenir la barre. Choisir les cadeaux de Nöel m'a permis d'échapper à la pression de la rentabilité et de couper court aux frustrations de bureau. Même si je suis restée financièrement raisonnable, cette bouée est d'un secours très provisoire.

    Si vous voyez le blog bouger, c'est que je sens l'inspiration, que j'ai besoin de changement.

    P.S.#1 Pour observer un blog qui se métamorphose, visitez "Des fraises et de la tendresse". Le modèle Blogger est trop de la balle. Juré!

    P.S.#2 Quand on a modifié l'apparence du blog, comme moi, il n'est plus possible d'appliquer un autre modèle sans tout casser.

    upsetsign.pngP.S.#3 Cliquez sur la signature au bas de chaque note pour remonter en haut de page.

    Lien permanent Catégories : la vie crue, webosphere 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Click and Play

    Une part de moi dans vos notes

    Pin it!

    14641.JPGEn 2010, je me suis autocensurée pour ne pas chouiner, incapable de commenter faute de cerveau ou bouche bée devant tant de talents.

    Dans les notes qui suivent, vous l'écrivez mieux que je ne me raconte:

    Et puis, il y a les notes où j'ai lâché un commentaire très woam.

    Aux envies de Ginie, j'ai répondu :

    "Procédons dans l’ordre:
    - tu vires ton boss, pas besoin d’aller bosser
    - tu offres un closer/voici/oops à la caissière pour l’amadouer
    - tu te démaquilles sur les chiottes (poser un paquet de lingettes)
    - tu manges sur 2 pages de closer/voici/oops, surtout le cookie monobloc. Le repas terminé, tu jettes les feuilles à la poubelle.
    - un mentos après le big mac, la salade, en l’absence de câlin, sous la douche, au volant
    - enfiler les talons hauts dès que tu veux casser la croûte
    - te rendormir en lisant closer/voici/oops dès que tes yeux s’ouvrent
    - brosser tes dents chaque fois que tu jures « demain, je mange moins »

    Ginie, tu es parfaite, il manque juste la synchronicité entre tes actions"

    Au rhume de Val, j'ai répondu :

    "Vicks Spray, ça dégage. Bépanthène, ça cicatrise. Baume pour les lèvres. Brumessence sur l'oreiller pour respirer la nuit. Boire chaud, chaud, boire."

    Au Be Happy du Chat, j'ai répondu :

    "Je suggère un programme beauté éclair (testé et approuvé). Quand tu passes du lait adoucissant sur l'une de tes filles, tu t'en mets sur les fesses. Si c'est de l'arnica, ce sera au bas du dos. Et si c'est de la crème pour leurs fesses rouges, tu t'en passes sur le visage et les vergetures.
    Pense à prendre RV chez le coiffeur avec BB sur tes genoux, la grande avec Monsieur Miller. Une coupe-brush rien de tel :D"

    Vous me reconnaissez ?

  • Click and Play

    ...and life goes on without me!

    Pin it!

    espèce de filleJe suis née princesse. C'est ainsi.

    Une jolie frimousse, de l'aisance dans les études et... une petite santé qu'il faut toujours, aujourd'hui, couver. Père et mère s'y employèrent tant et si bien que je ne doutais pas être le centre du monde.

    Ce court enchantement cessa brutalement avec l'école obligatoire, empesée des injonctions paternelles. Je n'en demeurais pas moins princesse en mon for intérieur, car Barbie devint ma meilleure ennemie, pour la vie. Sa carosserie siliconée, accompagnée par le Ken à moumoute ou le caniche de shopping m'insupportent jusqu'à l'étouffement.

    L'âge adulte rétablit mon titre, affublé d'un adjectif peu flatteur. "Princesse chieuse". Je tiens à remercier les potes de l'époque qui me décernèrent ce surnom, hélas, réaliste. Quand j'avais une coupe de trop derrière le diadème, je lançais des piques cinglant les défauts de mes camarades de beuverie.

    L'amour du bon champagne et mon mauvais esprit m'interdirent le bal des débutantes et les meilleurs partis à épouser. Je vaincus maintes aventures avant de trouver soulier à mon pied plat. C'est donc à un âge avancé que je donnai naissance à un vigoureux poupon qui hérita du meilleur de mon patrimoine génétique.

    Las, je devins une mère souillon. Que me jette la première teuteute le parent qui n'a jamais découvert  du vomi, de la morve ou du merdouillis de nourrisson sur sa tenue de ville. Par chance, tandis que l'infant grandissait avec les années, la hauteur de mes talons suivait sa courbe de croissance.

    Survint un méchant coup du sort. Je ne me souvins plus dans quel palais je résidai, mon gabarit s'arrondit au diamètre d'une reine mère, ma légimité fut remise en question. Ma persévérance surmonta l'adversité, mais mon physique était marqué, à jamais, par la houle du temps. Pour me ménager,  je confiais quelques taches domestiques à des sous-traitants compétents.

    Qu'importe, je dicte l'art de déguster les thés verts en société, ce depuis des décennies. Mon ambition ne s'arrête pas là. En princesse accomplie, je rédige un dress-code sur la mode rétro et futuriste pour celles qui exigent de viellir avec style... Bien cher Shaker, je vous suis infiniment reconnaissante de m'avoir offert cet espace de savoir-vivre dans un monde de brutes.

    Lien permanent Catégories : princesse 0 commentaire Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...