Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A l'aide !

    Pin it!

    J'ai suivi 8 heures d'initiation intensive aux premiers secours. Le groupe de candidats au diplöme PSC1 se divisait entre le club de retraités cyclistes et la bande des aspirantes institutrices. Toute une vie sépare les briscards qui ont déjà vécu le décès de proches et les pintades qui suivent assidument Grey's Anatomy.

    Le gentil formateur et sapeur pompier volontaire a fermement réfréné l'ardeur des demoiselles qui croyaient pratiquer 'NFS, chimie, iono' à l'école primaire. Las, elles adorent les beaux médecins qui ne repoussent jamais les infirmières effrontées. C'est ainsi que les clichés perdurent (soupir). Intriguée, j'ai demandé aux futures instits ce qu'elles faisaient là.

    Le PSC1 est exigé, même si elles ratent le concours. Pourquoi cette formation, quand aucun(e) maître(sse) ne soigne aucun gosse pour ne pas engager sa responsabilité en cas d'allergie infantile ou de défiance parentale? En maman chieuse, j'ai soulevé la question pour la laisser en supension.

    tumblr_inline_mpbmrpMK0p1qz4rgp.jpgJ'avoue ne pas être meilleure citoyenne. On apprend à porter assistance aux blessés en espérant ne jamais en croiser...