Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ouh la Doll ! - Page 2

  • Quelle fin de monde ?

    Pin it!

    Si elle est inevitable (comme le déclare Brad), je n'aurai plus à me demander quand je vais perdre mon job, quand je dois chercher un nouveau, etc. Une semaine avant l'apocalypse, les pauvres n'iront plus travailler pour une misère, ils resteront chez eux en famille à claquer le peu qu'ils possèdent. Dit comme ça, c'est macabre, mais Tétouille et moi on s'est tapé un gros fou rire qui a dédramatisé mes déboires professionnels.

    Je ne pouvais pas en parler, j'essaie de ne pas trop y penser. Pour ça, je me suis mise à jouer à la poupée. Je déteste Barbie depuis ma petite enfance, pourtant je lui dois la vie durant ces trois derniers mois. Recoudre ses vetements, aménager sa maison, bricoler des accessoires m'ont aidée à ne pas devenir dingue. En plus, je peux revendiquer une certaine culture concernant ce type de jouet.

    D'abord, la Barbie de base a de grosses fesses, au point de faire craquer les coutures de certaines fringues. Sa peau est légèrement bronzée. Je m'en suis rendue compte quand j'ai dévissé la tête de l'une pour la planter sur une autre. Quand tu veux choper une belle Barbie, il faut taper dans le collector. Le top, c'est le modèle Muse qui prône l'anorexie (ci-dessous une brave Barbie Country dont je possède en partie la tenue).

    Et Ken, dans tout ça? Il est aussi grand que Barbie. Pour un euro, j'ai acheté le fiancé de Steffie de la marque Simba, autrefois rivale de Mattel (exemplaire qui semble dater fin des années 60). A part de petits pieds, il est gaufré comme Ken et sa taille articulée exécute un 360° sans faute. Pour jouer avec un mec viril, vaut mieux Action Man.

    J'arrête, y en a marre du rose bonbon et du mauve cocktail...

     

    image

  • Ma maison 'Côté Guinguette'

    Pin it!

    vanessa leran, maison de poupée en bois, maison de poupée design, côte guinguetteIl y a 2 ans, j'ai repéré ce jouet sur feu le site Des Merveilles.

    Ma passion pour les maisons de poupée mannequin m'a conduite à rechercher un modèle moderne. Les marques polonaises Boomini et Miniio proposent des créations intéressantes, sans faire vraiment battre mon coeur.

    Imaginez ma surprise quand je vois la maison de poupée dont je rêve, en vente sur LeBonCoin! Je contacte sa propriétaire qui n'est autre que Vanessa Leran, créatrice de meubles ludiques et personnalisables pour enfants.

    De mails en sms, j'apprends qu'elle a cessé cette activité depuis près d'un an, que son modèle de maison de poupée s'est vendu à 3 exemplaires, que j'achète celui avec lequel sa fille a joué. La collectionneuse que je suis est privilégiée!

    Vanessa s'est chargée de recruter un transporteur fiable, car la maison de poupée ressemble à une grande étagère en bois aux belles finitions. Je la remercie d'avoir mis son expérience et ses compétences au profit de cette transaction. Je ne peux en faire autant, si ce n'est accueillir dignement ce meuble original de fabrication française.

    La maison Guinguette se révèle étonnante, de par ses dimensions, sa structure et sa déco intérieure. Chaque pièce peut être mise en scène, ou même contenir un playset Mattel complet, tel le camping car Big Jim ou le Safari Lodge Barbie. Les tons bleus aux gris et le mobilier en medium créent une ambiance scandinave présentée par Turbulences déco. Je vais la réchauffer avec les panneaux de la maison Mini Labo, jolie mais si fragile...

    La maison Guinguette met mon esprit en ébullition. Repenser place et fonction de certains meubles, déstocker les accessoires de poupée superflus, implanter un plan de travail pour épanouir ma créativité... Merci Vanessa, votre maison de poupée m'insuffle l'énergie pour avancer #menageremasodebientot50ans

  • Fille à blogs multiples cherche résidence virtuelle très distinguée

    Pin it!

    3000915296.pngLes billets que je like, poste, rebloggue ou linke, résident dans divers blogs que je maintiens, sous le pseudo kielut et le thème visuel Upset Diary. Voulant y mettre bon ordre, j'ai rafraîchi des shootings fashion, des clichés de société et des selfies t'en veux me voilà. Y a aussi des jeux et des blagues pourrites. Toutes ces notes, c'est moi ! Et le net offre tant d'autres centres d'intérêt !

    Je rêve de déco aux couleurs vives pour murs blancs, je revends des surplus Barbie pour m'en offrir dans un lot mystère, je découvre les horizons graphiques que revisitent des illustrateurs lointains, je télécharge des jingles télé qui deviendront sonneries pour smartphone, je streame assidûment des séries US. J'aimerais aussi discuter de DIY ou de technologies numériques...

    En résumé, impossible de tout caser dans un coin presqu'à l'abri du monde. Un bail que j'avais poussé les murs, puis laissé l'open space à l'état sauvage. Ce serait plutôt malin d'établir la cartographie de mes blogs, même moi, j'en perds mes liens ! Suis nulle en dessin, suis plutôt mon journal...